lundi 2 mai 2011

Le baiser de mort lente


ll fallait nous saigner aux corps des insolentes

Tirer à nos poignées les griffes indolentes
 

Mon âme as tu brisée ces poitrines brûlantes ?
 

Mon cœur as tu prisé le baiser de mort lente ?

2 commentaires:

Ariaga a dit…

C'est beau, tout simplement. Amitiés.

marc a dit…

Merci beaucoup, de ta visite.
Toujours autant de plaisir à te voir passer.

Bien à toi