jeudi 5 août 2010

Pas à pas



À chaque fois que j'avance le pied je commence par me casser la figure, alors j'envoie l'autre pied pour me rattraper et ainsi de suite jusqu'à ce que je me rende compte que je suis arrivé au bout du chemin grâce à mes multiples erreurs ...

2 commentaires:

DIRECTLINK ® a dit…

Le Dauphin endormi au bord de l’île bleue
Regarde brûler la flamme si vacillante
Qui le long de sa vie parle toujours à Dieu
Reprenant les effets de sa langue troublante.

Je me revois marchant sur les récifs abrupts
Où j’ai laissés parler les massifs inodores
Encore tout irrités de ces méchants efforts
Pour deviner le Blanc à travers les insultes.

Milun a dit…

Il me parait si vain d'être ce que l'on croit
D'ignorer la vallée de ces monts indiscrets
En façonnant d'un geste aller jusqu'à la croix
Oublier la parole pour garder tes secrets.

La belle avait promis au fils de l'assassin
Sa mère sourde à la foi lui vit offrir son sein
Déclina ses émois au matin de la lune
Hurla de ses efforts et sa noble infortune.